L'histoire du lait de jument

Le lait de jument existe depuis des siècles partout dans le monde. En Europe, les romains et les grecs le conseillaient pour guérir des maladies et aider les personnes faibles.

Au fil de l’histoire, plusieurs personnages célèbres ont vanté les mérites du lait de jument pour le maintien de la santé et de la beauté. Cléopâtre, entre autres, se prélassait dans des bains de ce lait précieux. Léon Tolstoi disait qu’il régénérait son corps et donnait des ailes à son esprit.

Cet élixir renaît depuis quelques années en Europe de l’ouest. Il nous vient de l’est où il est largement implanté dans des pays comme la Mongolie, la Russie. Les habitants de ces pays, réputés pour leurs élevages de chevaux, survivent à un climat hostile grâce à la consommation de ce vertueux breuvage qui est consommé depuis des siècles. D'ailleurs, les grands guerriers envahisseurs se nourrissaient et se guérissaient par le lait de leurs montures.

 

Aristote, Hippocrate et d’autres diététiciens et médecins antiques le recommandaient pour soigner de nombreux empoisonnements et blessures de guerre,…


La réputation de la vigueur et de la longévité du peuple mongol, entretenues grâce à la consommation du lait de jument, a inspiré des représentants de la médecine russe pour l’utiliser dans un but thérapeutique, et notamment pour soigner la tuberculose. La consommation du lait de jument devient même une directive d’état obligeant les sovkhozes à se lancer dans cette production. La seconde guerre mondiale diffusa l’utilisation de cet élixir puisque des médecins allemands, prisonniers en Russie, l’importèrent dans leur pays à la fin de la guerre.

Par la suite, l’expérience populaire a démontré l’efficacité du lait de jument comme complément alimentaire chez les convalescents et/ou les personnes fragiles (nourrissons et personnes âgées).

Dans les années 50, des médecins allemands et finlandais ont été les premiers à mettre en évidence la similitude du lait de jument avec celui de la femme, justifiant ainsi son utilisation comme une substitution au lait maternel garantissant une une assimilation plus facile que tout autre lait.

De plus, en 2009, des chercheurs ont mis en évidence la similitude des génomes humains et équins. Il apparait que 17 des 32 chromosomes équins sont similaires à ceux de l’homme. Ceci renforce nos constatations populaires qui montrent que le lait de jument représente un réel intérêt alimentaire, voire médical pour l’homme. Destiné aux personnes faibles, malades, suivant des traitements médicamenteux lourds ou ayant des problèmes de peau, le lait de jument est un élixir de santé naturel et complet.

 

Le lait de jument est le lait animal le plus proche du lait humain, cela en fait un complément alimentaire idéal pour les enfants en pleine croissance.


Destiné aussi aux personnes faibles, malades, suivant des traitements médicamenteux lourds ou ayant des problèmes de peau, le lait de jument est un élixir de santé naturel et complet.


PayPal